CS Elites Indoor – En petit comité, discrets…

Après une saison d’hiver riche en perfs’ et rebondissements divers, le point d’orgue que sont les Championnats Suisses sonnait l’heure de la clôture hivernale. A nouveau enfouis en territoire bernois sur la Piste du Bout du Monde – Magglingen, ce rendez-vous de la crème de l’athlétisme suisse devait confirmer les progrès des athlètes… Enfin, ça c’était sans compter sur une absence assez forte d’athlètes stadistes. En tout et pour tout, 5 techniciens ont porté les couleurs du club lors de ces deux jours de compétition nationale. Retour sur un weekend qui n’en n’a néanmoins pas perdu de sa richesse en anecdotes et résultats.

S’il y a bien une chose qui différencie une halle comme Macolin à celle d’Aigle, c’est la durée de trajet pour s’y rendre. D’autant plus qu’étant les premiers, Debora et moi-même avons pu profiter du « Carrosse Musical » emmené aux sons effrénés de DJ Damien et son « 93 c’est la Champions League ». Approchant les sommets enneigés de Bienne, l’ambiance était à la décontraction pour Debora et son coach, ce dernier prenant même le temps de fraterniser avec un âne en chemin (« L’homme qui murmurait à l’oreille des Ânes » – un grand classique). Arrivés par un superbe temps, nous avons même le privilège d’être accueilli par notre starter adoré – le célébrissime Steve Borlat. Mais une fois dedans, changement d’ambiance, le Suisse-allemand est audible à chaque table : nous voilà bien lancés dans l’atmosphère ! Alors que Debora s’échauffe pour son concours de poids, nos deux Stadistes – Steve et Christian – fraîchement médaillés suisses U20 arrivent avec leur coach Sophie. L’équipe du jour est au complet, ou presque : surprise de Romain Leuthold et sa copine qui sont venus soutenir les leurs, bel état d’esprit de camaraderie !

On se répétera sans cesse, le coach est clé durant un concours, d’autant plus pour une discipline technique. Le premier objectif pour Debora était simple, se qualifier pour les jets 4-6 en figurant dans le top 8. Mais voilà, bien que dynamique et en forme, la Sicilienne n’a pas semblé trouver ses marques dès le premier lancé. Il faut dire que la présence d’une Viking Islandaise à ses côtés n’aide pas, d’autant plus qu’elle lance loin… Mais le bouillonnant tempérament de notre athlète a su se manifester lors du 3e lancé, le panneau affichait 12.20, il y aurait donc bien trois lancés additionnels : objectif atteint ! Fatigue de fin de saison ? Stress dû à la compétition ? Pas facile à savoir mais ce 3e jet restera son meilleur malgré tout le coaching. On peut néanmoins en tirer un très bon bilan : Debora a été régulière tout au long de la saison, passant plusieurs fois les 12m. Que va-t-elle nous réserver pour la suite ? Rendez-vous au meeting Mémorial Jean-Jacques Dumont pour la réponse.

Côté saut en longueur, tous les espoirs étaient permis après les médailles conquises par les deux protégés de Sophie Guilbert la semaine précédente. Le souci c’est qu’après des CS U20 chargés d’émotions, la concentration peut faire défaut, et des défauts il peut justement en arriver. Avec des courses d’élan tendues, affichant un certain manque de confort, nos deux Stadistes ne semblaient pas voler aussi loin qu’à leurs habitudes. Le top 8 (qualifiés pour les sauts 4-6) semblait tendre les bras à Christian lorsque son saut de 6.42 fut balayé par un athlète du STV Willisau avec 6.74… Fin de parcours quelque peu prématuré pour le jeune U20. Mais 6.74 c’était également le meilleur saut d’un certain Steve Meystre ! Il y a donc eu un Stadiste pour la seconde moitié de concours. Il était 8e lors du classement intermédiaire, il a fini 6! Le tout s’est joué dans un mouchoir de poche : avec un saut de 6.79, Steve a devancé ses adversaires de 2 et 5 cm ! On dira qu’ils auraient pu faire mieux mais au vu de l’entier de leur saison, il serait sévère de leur en vouloir pour ce weekend. Quoique… lorsque l’on saute 5.13, cela mérite les taquineries de Sophie qui a bien sûr préféré en rire !

1,2,3… et 4,5 ? Ça c’était dimanche ! Alors que nos sauteurs redescendaient, Damien avait pris quartier dans les beaux quartiers de Macolin afin de se reposer. Pas sûr qu’il ait trouvé le repos en voyant le score du derby du lac (de Genève parait-il) – d’autant que des Genevois n’étaient jamais loin… Bref je m’égare. En ce beau dimanche ensoleillé, deux athlètes étaient au programme : Samantha pour le triple saut et Romain à la hauteur. Premier petit imprévu du jour, le mot « appell » en allemand ne signifie pas « appel » en français. Suite à des mauvaises indications (on ne sait pas qui), nous nous sommes retrouvés (trop) en avance à 8h20 – halle déserte – pour un concours prévu à 10h55. Point positif, nous avions l’embarras du choix pour les places dans les gradins (avant une invasion du TV Länggasse Bern). Les minutes sont passées pour enfin laisser place au concours de triple. Samantha savait que pour atteindre le trop 8, un saut à 12m était nécessaire d’autant plus que les concurrentes ont montré les dents dès les seconds sauts ! Avec une saison hachée et un déclic qui doit encore être trouvé, la « Seychelloise du Stade » ne pouvait rivaliser avec ses concurrentes alémaniques, quittant toutefois la compétition avec un saut mesuré à 10.93 ! Absente ce jour-là, sa coache lui a immédiatement écrit : « cet été tu vises 12m, minimum 11.50 ». Voilà qui a de quoi être clair – on se réjouit de voir ça. Journée particulière pour Samantha qui, en l’absence de Sophie, s’est vu coachée par… l’ex-coach de cette dernière – les générations se sont croisées.

Arrivé avec un supporter en la personne de Sylvain Rayroud (remerciements à lui), Romain Leuthold était serein avant de devoir en découdre avec les sauteurs, tous toujours aussi grands. Si lui aussi a vécu une saison qui était tout sauf linéaire, rien de semblait déconcentrer le sauteur stadiste. Et quel retour il a montré ! Passant la barre des 1.90 dès son premier saut avec une belle marge, il a enchaîné avec celle des 1.95 au second essai ! Avec un fans-club derrière lui (surtout Debora et sa voix), il allait tenter de passer la barre des 2.00… Barre mythique qui peut jouer des tours au mental des sauteurs, le coach le sait que trop bien. Presque, mais non. Bien que Romain ait échoué sur cette barre, il peut être fier d’avoir réussi des très bons sauts.

Pas de médailles mais des performances intéressantes, des indicateurs pour la suite et (enfin) la fin de la saison. Et après ? Pour certains, il était question d’aller planter le bâton et tourner, de finaliser un déménagement imminent, pour d’autres c’était aussi la veille de la rentrée Universitaire… Bref, l’occasion de prendre congé du monde stadiste un cours instant avant le retour aux affaires ! Prochain rendez-vous : UBS Kids Cup régionale (11.03.17), Meeting Parents-Enfants (01.04.17) et Mémorial J-J Dumont (21.05.17) – mais avant cela, bonnes vacances à tous et encore bravo à nos Stadistes !

Max Cuenoud

 

 

Résultats stadistes :

Steve Meystre [Longueur] : (6.73 / 6.74 / 6.72 / X / 6.66 / 6.79) – 6e

Christian Toussaint [Longueur] : (X / 6.42 / 5.13) – 9e

Romain Leuthold [hauteur] : (1.85 – O / 1.90 – O / 1.95 – XO / 2.00 – XXX) – 7e

Debora Dell’Aquila [poids] : (11.21 / 11.17 / 12.20 / 10.99 / X / 11.04) – 8e

Samantha Thomet [triple] : (10.93 / X / 10.23) – 11e

 

Résultats complets

Galerie photo (en cours)

 

 

Laisser un commentaire