Championnats Romands 2017 – une délégation dorée

Huit médaillés dont 5 en or ! Le Stade Lausanne Athlétisme a répondu présent à ces championnats romands et ce avec brio. Sur le stade de l’USY ensoleillé et bondé de monde (250 athlètes) les rouges et blancs ont tout simplement obtenu la meilleure récolte d’or, tous clubs confondus !

Habitués de la pluie, des vilaines bourrasques et des météos frigides du stade de l’USY, la petite délégation stadiste a été surprise par un soleil radieux accompagné d’un petit vent qui a fait l’affaire des sprinteurs et sauteurs long. Contrastant l’afflux massif des 250 athlètes inscrits, le club ne présentait « que » 10 athlètes. Pour certains c’était les championnats de rattrapage suite à une débandade aux CS élite de juillet, pour d’autres c’était l’occasion de se préparer en vue des CS jeunesse de septembre. Dans tous les cas, le petit bataillon de spartiates n’était pas venu faire de la figuration mais bien pour gagner et avec classe.

Côté lanceurs, on relance la machine à perfs’

Le marteau est resté quelque peu en travers de la gorge de nos Stadistes les plus matinaux avec des athlètes en fin de saison, fatigués et pas forcément dans les meilleures dispositions, à l’image d’Elodie Menétrey et ses nombreux lancers dans les filets. Mais cela a rapidement été mis derrière pour eux. Debora Dell’Aquila a puisé au fond d’elle pour balancer un très bon jet à 12.12, affichant un sourire qui nous a tous fait oublier sa contre-performance des CS Elite. En retrouvant une marque de qualité, elle peut donc clore une grosse saison avec un titre de championne romande et des espoirs pour la saison hivernale.

Dans la cage, Nicolas « Popov » Collin a su faire parler son expérience pour aller décrocher un nouveau titre au disque (44.91). En chocolat à Zurich, il continue à rechercher la marque dont il a largement les capacités : 55m. Son dernier lancer semblait atteindre la distance fatidique (qualification pour la finale des Championnats de Russie) mais un déséquilibre l’a fait sortir de son aire de lancer. Diagnostic établi : travailler sur sa jambe d’appui, mieux ralentir sa vitesse après avoir lancé et le tour sera joué ! On reverra donc le géant rouge la saison prochaine, lui qui retourne dans sa tendre Russie pour passer ses examens académiques.

Quant aux « lanceurs de cure-dents », Sylvain Rayroud et Alexandre Munier ont livré une belle bataille, malgré une certaine lourdeur dans les jambes de ce dernier. Avec un léger avantage, Alexandre est allé cueillir un jet à 43.83 pour se classer juste devant le hurdleur (qui se sentait pourtant bien : 43.02 [SB], 2e meilleures perf’ de tous les temps), surement grâce à ses puissantes poussées vocales dont il a le secret – tout le stade en a profité. Victoire d’Alexandre pour cette fois mais il faudra attendre la fin de ses obligations militaires pour la prochaine manche.

Des bonds vers la victoire

Ce n’est pas un secret, l’armada stadiste possède de très bons techniciens, tout particulièrement côté sauteurs. Avec un nouveau record de 2.00 établi à Zurich, Romain Leuthold faisait figure de favori pour le titre. La concurrence était certes moins forte mais avec une semaine chargée, il était conscient de ne pas être au top de sa forme. Démarrant son concours à 1.85m, Romain n’a pas eu à forcer son talent suite à l’échec de Steve Meystre et Christopher Bettex face à la barre des 1.90m. Malheureusement, ses trois tentatives à 2.01m ne sont pas passées mais il a encore le temps. Steve reste quant à lui très satisfait pour sa reprise après des vacances méritées mais il l’affirme : « il faut que je fasse mieux ». On ne peut que le lui souhaiter, au vu de ses sauts. A noter également les très bons sauts d’Elodie Menétrey (1.50 – PB égalé) et de Samantha Thomet (1.55). Cette dernière revient de loin, elle qui cherchait à retrouver des marques dans la discipline. Constante et régulière dans ses sauts, il manque encore un peu de puissance et de fougue pour aller titiller son record situé à 1.63m.

Quant aux sauteurs longs, on est passé par tous nos états. Avec une saison en demi-teinte, Christian Toussaint avait besoin de se remettre en confiance à quelques semaines de son objectif principal des CS jeunesse. Il a su retrouver les bonds de qualité, ceux qui lui avaient permis de passer les 7m. Il termine tout près, à 6.91, avec le titre en poche. Avec ce retour aux grosses perfs’ et de bonnes sensations, Christian réussi également à ravir sa coach Sophie Guilbert, elle qui lui avait fixé l’objectif de passer les 6.90. Désormais il s’agira de corriger les petits détails pour dans trois semaines et aller chercher une troisième fois dans sa carrière un saut synonyme de médaille.

Au triple, dans un concours masculin certes peu fourni en concurrents, la médaille de bronze se dessinait pour Pierre-Adrien Lagrange avec 12.04. Mais comme si la poisse lui courrait après, après avoir sorti la tirade fatale « c’est plus pour moi l’athlétisme, je me fais vieux », le mollet a lâché en plein élan, nécessitant l’intervention des samaritains. Claquage ? Plus grave ? Difficile à dire mais le diagnostic sera déterminant pour savoir s’il pourra courir aux Championnats Masters dans quelques semaines. Triste image pour l’un des nouveaux venus au club et à qui l’on souhaite un rétablissement des plus rapide !

Toujours au triple mais chez les femmes, le récit est nettement plus réjouissant. Dès son premier saut, Samantha Thomet a déposé toutes ses concurrentes romandes avec un bond à 11.42m ! A seulement 7cm de son record, le sourire radieux était de mise, que ce soit pour Samantha ou pour Sophie. Longtemps dans le néant cette saison avec des perfs qui ne reflétaient pas son potentiel, « Sam » semble avoir fait le plein d’énergie après trois semaines aux Seychelles – les vacances ça paie (de l’or) ! Pour elle aussi, la préparation pour les CS jeunesse bat son plein mais il faudra régler plusieurs points à commencer par le mental : émoussée par son premier saut, les suivants étaient nettement en-dessous. Du travail est à faire mais (presque) tous les signaux sont au vert pour la suite.

Médailles, regrets et jour sans pour les sprinteurs

Le 400H, une discipline que l’on attribue sans l’ombre d’un doute à Sylvain Rayroud. Avec comme seule référence cette saison les CS élite, courus en mode aquatique, il était difficile de savoir ce qui allait se passer. Parti avec un départ canon, le Spartiate filait en tête dans la première ligne droite. A 250m l’or lui était encore promis et puis il y a eu la 9e haie. Passage en 17 pas au lieu de 15, Sylvain n’a pas pu relancer comme voulu et termine donc sur une frustrante mais bien jolie 2e place. Pour lui pas tant de regrets, au niveau du chrono (56″60 [SB]) c’est tout simplement son 5e meilleur temps et à l’arrivée de déclarer : « quel bonheur de retrouver des bonnes sensations. Avec le seul regret de ne pas avoir pu plus courir sur la distance cette saison ». Lui qui croyait ranger ses pointes… et bien non !

Autres coureurs de la journée, les techniciens Romain Leuthold et Elodie Menétrey se sont tous deux aventurés sur le 200m. Pour le premier l’enchaînement avec la hauteur lui a été fatale tandis que pour Elodie, bien que terminant première de sa série, sa folle course était bien pénible sur les 50 derniers mètres. Pour Christian Toussaint pas de médaille sur 100m mais un très bon chrono de 11″52 et record égalé, à suivre.

Encore merci…

Des remerciements à Damien Giroud et à Sophie Guilbert à qui l’on doit plusieurs de ces grosses perfs’. Certes ce ne sont pas ceux qui courent, sautent ou lancent mais bien ceux qui dans l’ombre amènent les athlètes à se surpasser et à produire du bel athlétisme. Que ce soit par les gesticulations de Damien ou les gueulées bien franches de Sophie, le résultat était sur le podium et tous deux ont pu quitter Yverdon avec le sourire et pleins d’espoirs pour leurs protégés.

A l’image de la famille Guilbert, présente sur trois générations ce week-end, il me reste à vous (re)donner rendez-vous pour notre prochaine « réunion familiale sportive » du 9 et 10 septembre : les CS Jeunesse à Coubertin. Allez le Stade !

 

Max Cuenoud

Résultats complets

Résultats stadistes:

HOMMES
100m
Christian Toussaint: 11″52
Steve Meystre: 11″57
Pierre-Adrien Lagrange: 11″79
200m
Romain Leuthold: 23″50
Steve Meystre: 23″75
400m
Aurélien Quenet: 53″45
400H
Sylvain Rayroud: 56″60 (SB) [2e – Argent]
Hauteur
Romain Leuthold: 1.95 [1er – Or]
Steve Meystre: 1.85 [2e – Argent]
Longueur
Christian Toussaint: 6.91 [1er – Or]
Triple
Pierre-Adrien Lagrange: 12.04 [3e – Bronze]
Disque
Nicolas Collin: 44.91 [1er – Or]
Marteau
Alexandre Munier: 28.11
Javelot
Alexandre Munier: 43.83
Sylvain Rayroud: 43.02 (SB)
FEMMES
200m
Elodie Menétrey: 27″89
Hauteur
Samantha Thomet: 1.55
Elodie Menétrey: 1.50
Triple
Samantha Thomet: 11.42 (SB) [2e – Or]
Poids
Debora Dell’Aquila: 12.12 [1ère – Or]
Marteau
Elodie Menétrey: 30.90
Debora Dell’Aquila: 25.71

Laisser un commentaire