Le Stade va en finale !

Ce weekend d’UBS Kids Cup Team a souri à deux équipes Stadistes engagées sur l’étape régionale de Payerne. Les émotions ont été fortes mais l’issue aurait pu être tout autre. On retrouvera ainsi les U16 Garçons et les U12 Mixtes lors de la finale suisse à Kreuzlingen le 25 mars !

L’enjeux ce weekend était de taille puisque le déplacement en terres broyardes pouvait potentiellement envoyer une équipe en finale suisse. A Payerne la barre était placée nettement plus haute que lors des éliminatoires de Martigny ou Düdingen, offrant un spectacle sportif inouï. Ce rendez-vous hivernal devenu incontournable pour les Stadistes était rempli d’attentes. Dès les premiers instants ces jeunes athlètes ont affiché un sérieux impressionnant, n’oubliant toutefois pas de prendre du plaisir ensemble. Car c’est bien la force de ces 5 équipes engagées – elles sont soudées et solidaires.

La journée avait commencé de la meilleure des manières avec deux 3e places des U14 Garçons. Alors qu’au sprint à risque ils ont effectué des passages de haies fluides et rapides, leur concours de saut à la longueur leur permettait de conserver leurs chances sur les deux clubs genevois en tête. Cette 3e place provisoire était belle mais pas synonyme de qualification. L’équipe était tout de même encore dans la course pour l’une des deux places en finale suisse. Le hic de l’histoire c’est que le biathlon n’est pas le fort des équipes stadistes, qui ont de nombreuses fois du faire avec des résultats mitigés. Cette fois n’a pas fait exception à la règle et, tandis que les meneurs genevois raflaient encore la tête du classement, nos rouges et blancs baissaient quelque peu en intensité, ne parvenant pas toucher les 5 derniers cônes. Au team-cross le cœur y était mais rien à faire ; faute de réussite (il en faut), une 4e place était le mieux qu’ils pouvaient atteindre. Leur parcours reste néanmoins riche en performances et en moments forts.

Simultanément, une seconde équipe U14 Garçon prenait part au concours. Leur chemin a été tout autre, n’ayant clairement pas les armes pour prétendre à l’une des deux premières places qualificatives. Cette équipe n’a pourtant pas fait figure de seconds couteaux, terminant 4e du sprint à risque. Ils n’ont pas démérité, affichant notamment une belle marque de détermination, mais arrivent 8e au classement final. L’histoire ressemble fortement à celle des U14 Filles qui ont peut-être bien manqué gros dès de le début de la compétition. Le sprint aurait pu et dû les lancer pleinement dans leur concours. Malheureusement, des points de pénalités sont venu entacher la remarquable course effectuée par ces filles qui n’ont plus pu suivre par la suite. Cette épopée tragique s’est assombrie encore davantage au team-cross lorsque, dans la mêlée de filles avec leurs témoins, celui de Tiphaine a volé hors de ses mains, vraisemblablement un contact involontaire avec une concurrente dans un passage très serré. Ce fâcheux incident a coûté de précieuses secondes pour les Stadistes qui ont pourtant bien tenté de remonter la course mais sans grand succès (8e) et terminent 7e. Leur parcours reste très bon et elles ont affiché un mental et un esprit d’équipe hallucinant.

Si la superbe histoire se termine quelque peu « injustement » ici pour ces trois groupes, il en va tout autrement pour les U16 Garçons [Gaspar, Francesco, Stan, Maxime et Keanu]. Sous la houlette de Sylvie Laroche et Corinne Simasotchi, les 5 athlètes ont démontré leur force, leur concentration et leur envie de victoire. Intouchables lors des épreuves de sprint et de perche en longueur, ils ont surclassé la concurrence et laissaient croire à une nouvelle équipe Stadiste en finale (suite à la médaille de bronze de 2016-2017). Il faut tout de même noter que ça aurait pu mal se terminer au sprint. Dans l’aire de départ, des concurrents traversaient les couloirs à souhait, s’échauffaient même, le tout sous les yeux des starters totalement aveugles et dépassés. Résultat, le départ était presque inaudible et imperceptible laissant Gaspar, en dernier couloir, scotché dans ses marques au signal. Il a fallu deux coaches (légitimement) hors d’elles et d’autres clubs contestant le jugement très « léger » des officiels pour que ceux-ci accordent au Stadiste un nouveau départ – l’espoir était à nouveau là, Gaspar marquant le maximum de points à son essai de « rattrapage ».

Mais vint le biathlon, toujours le même. Pourtant bien partis avec de nombreux cônes touchés, la panne sèche des U16 est arrivée en cours de route et les cônes semblaient alors esquiver leurs lancers. Le « petit plus » qui les animait en première partie de concours semblait avoir brusquement disparu. Terminant 5e de ce biathlon, la finale allait donc se décider sur l’ultime épreuve, le team-cross. Sur cette course parsemée d’obstacles, le climat est toujours tendu et il n’y a pas de cadeau entre athlètes. La preuve lors de la course U16 Filles avec une disqualification des Stade Genève pour geste antisportif, elles qui étaient pourtant favorites. Et quand l’adversaire n’est pas impliqué, le parcours lui-même peut s’avérer dangereux à l’image de Mileina Tsogo (LS), qui a quitté la salle avec un masque à oxygène, portée par les samaritains. Mais le team-cross U16 Garçon a offert un tout autre spectacle, plus réjouissant cette fois-ci. Avec un départ de fusée, Gaspar a parfaitement évité les embuches du peloton et offert un témoin en toute tranquillité à Francesco. La suite n’est presque qu’un long fleuve tranquille, tant ces 5 jeunes ont un potentiel inouï. C’est donc un podium qui est venu récompenser cette équipe de choc, une première place et une belle preuve de toute la hargne et de l’envie que ces jeunes ont d’aller affronter les meilleurs du pays. Attention toutefois, il leur reste moins de 7 semaines pour apprendre à lancer, une carence technique que les coachs remarquent de plus en plus parmi des jeunes athlètes…

Alors que les « grands » pouvaient tranquillement fêter leur succès de la matinée, une 5e équipe se préparait à faire le grand saut. Les U12 Mixtes avaient réussi à décrocher leur qualification à Düdingen, au plus grand plaisir de leur coach Martial Gottraux qui les motivait quelques instants encore avant leur départ. Les U12 rêvaient en grand, à l’image de Basile qui avait regardé son frère Gaspar se qualifier le matin et qui rêvait de l’accompagner à Kreuzlingen en tant qu’athlète et non en tant que spectateur. Pour Martial, il fallait « tout donner pour ne rien regretter » – et aussi un peu de providence. La providence justement s’appelait Sadya. La jeune sœur de Bryan est venue remplacer une athlète malade, 1h30 seulement avant le début du concours – le groupe lui doit donc une sacrée part de la victoire, impossible sans sa venue. Avec de très bons résultats aux sauts (4e avec 24 pts – très bon malgré un Tim Perrone déçu, lâchant une larme) et au sprint (1ers avec 28 points !), les cadets de la délégation stadiste mettaient toutes leurs chances de leur côté. Bien que Stadistes, la « malédiction du biathlon » ne les a apparemment pas touchés, eux qui ont fait tomber tous les cônes sauf un. Avec cette 4e place, les Rouge et Blancs se retrouvaient derrière les intouchables de Viseu-GE, mais ex-aequo avec les Stadistes du bout du lac. Le team-cross s’annonçait donc comme LE moment de vérité. A l’image du frère, Basile a offert un départ canon à son équipe. Ceux-ci ont ensuite assuré leur rang avec maestria, terminant juste derrière le LS mais surtout devant le Stade Genève ! Cette 2e place au team-cross leur a permis de cueillir la 2e et ultime place qualificative, offrant ainsi au Stade Lausanne une représentation double lors de la finale à Kreuzlingen. Voir son fils sur le podium a été un moment fort pour Corinne Peronne qui n’a pu s’empêcher de verser une larme… de joie cette fois – telle mère tel fils dira-t-on…

Et à Martial Gottraux de commenter « une équipe U12 [Basile, Louane, Damon, Maya, Sadya et Tim] pleine de volonté qui nous a fait rêver. Nos 6 jeunes athlètes se réjouissent de participer à leur toute première finale nationale en équipe. A noter que 5 des 6 écoliers sont en 1ère année U12, ce qui embellit encore davantage leur belle performance. Etre assuré de se retrouver parmi les 12 meilleures équipes en Suisse sur 252 participantes à cette édition 2018 est déjà une superbe performance mais en connaissant nos jeunes, ils ne voudront pas s’en contenter et pourraient bien nous faire rêver tout comme nos boys U16 ».  On veut y croire dans le camp de coachs et ça se comprend !

Le bilan de ce weekend est donc sans contestation très positif et instructif. Au vu des résultats fournis, on peut avancer que les entraînements portent leurs fruits et que les soucis vont rapidement pouvoir être résolu. Reste toutefois que sans les nombreux parents venus soutenir les jeunes, la victoire n’aurait pas été si facile. Car il faut qu’on le souligne : les parents-Stadistes donnent de la voix – et pas qu’un peu ! Munis de leurs t-shirts « spécial Kids Cup » (réalisés par Corinne Perrone), ils marquent de façon incroyable ces rendez-vous aux allures de joutes. Alors merci à eux et au plaisir de les voir suivre avec autant de ferveur leurs protégés durant les années à venir !

Le prochain et ultime rendez-vous de Kids Cup Team pour les U16 Garçons et U12 Mixtes sera donc le 25 mars à Kreuzlingen (encore un nom de localité que Martial affectionne) pour en découdre avec l’élite junior et, qui sait, ramener une breloque ou deux…

Allez le Stade !

Résultats complets

Max Cuenoud

 

Laisser un commentaire