Meeting Jean-Jacques Dumont – LE rendez-vous stadiste

Températures estivales, un soleil rayonnant, une cantine tournant à plein régime et des rouges et noir partout : que demander de plus. En ce dimanche 21 mai, le Meeting Mémorial Jean-Jacques Dumont a tenu ses promesses. Si la participation était quelque peu faible chez les « grands » (compétitions la veille, bobos et autres absences), la jeunesse du club a su répondre présent à l’un des rendez-vous du club. Retour sur les perfs’, les anecdotes et autres faits de tout genre !

100 – 150 – 300 & Co.

Ce qui rendait ce meeting (encore plus) particulier c’était sans aucun doute son alléchant programme de sprint 100-150-300. Avec des distances quelque peu inhabituelles c’était l’occasion de tester ses limites et, pour les plus téméraires, de tenter un « kampf » pour mettre à l’épreuve sa résistance musculaire. Ils étaient plusieurs à tenter le défi, notamment Léa Savoy qui a su faire preuve d’abnégation. Partie la tête dans les étoiles pour son 100m, Léa nous a montré comment remonter une course et finir sur un joli 12″80 – derrière Coralie Ambrosini (SA Bulle) et Anna Luber (STB) – excusez du peu ! La suite a été à l’image de l’état d’esprit batailleur de l’habitante de Bossière, qui a terminé 3e sur 150m (19″06) puis 1ère sur 300m (40″98) : journée longue et laborieuse mais néanmoins réussie. Par ailleurs, c’est sur ce même 150m que Lisa de Pascali (la femme aux come-backs étincelants) a établi un PB en courant en 20″28. Pour les autres « téméraires » masculins, les affaires n’ont pas été aussi bonnes, mais relevons tout de même la détermination et la hargne d’Aurélien Quenet, qui a tout donné ce qu’il avait. En somme, du travail reste à faire pour le groupe de sprint de Cédric Delmonico – mais on y croit !

On parle courses féminines, restons dans le domaine – car nombreuses elles ont été ! Toujours en train de tenter une autre discipline en compet’, Adeline Aubourg est allée chercher un PB sur le 300mH en 48″83, à seulement 2 tout petits centièmes de sa rivale du jour (Nerina Gross – STB). Si la française continue à varier ses disciplines (au poids également), elle nous épate pour autant. Sur la même distance mais cette fois-ci sans les haies, Joanna Regamey (U18W) a elle aussi établi un PB en 46″19, au plus grand bonheur de ses parents venus la voir ! Attendez… c’est fini ? Et bien non ! Egalement jeune mais tout aussi combative, Chloé Ponsar (U16W) a remporté sa série de 80mH en 13″43, PB aussi. Elle a pu fêter sa performance dans les bras de son amie Lucie Gilliéron, un moment fort de la journée quant à l’image que donne notre club !

Des filles qui ne cessent de progresser

On a beau « descendre » encore dans les catégories, les performances restent néanmoins superbes. A l’image de Kaya Simasotchi qui a frappé fort ce dimanche (PB sur 60m – 8″54 et à la longueur 4.29), les filles ont été en forme et pas qu’un peu ! Depuis le début de la saison, Yasmine Sulzer a enchaîné les belles perfs’ dans diverses disciplines, que ce soit à la Pontaise ou à Montreux. Elle n’a pas fait d’exception sur notre stade en allant améliorer son record de 38cm à la longueur (4.62). La chasseuse de PB semble très bien lancée cette saison et nous ne pouvons qu’espérer qu’elle continue ! En parlant de longueur… prenons un instant pour saluer et féliciter l’équipe de bénévoles de la longueur qui a dû enchaîner, parmi d’autres, quelques 148 sauts pour les U14W ! Une équipe irréprochable qui a su tenir un rythme endiablé tout au long de l’après-midi ! Côté hauteur, il semblerait que la barre à 1.50 n’ait pas beaucoup plu aux sauteuses, toutes s’y sont heurtées. Petite pensée à Salma Dénervaud et à ses boules de glaces mangées la veille… Dernier chiffre chez les filles à relever : c’est 15 PB chez les U12/10W qui ont été établis par ces demoiselles (messieurs, vous n’avez fait « que » 11) !

Côté messieurs – du bon et… des choses à revoir

La chanson de Céline Dion (un fan me remerciera) « All by myself » n’a jamais autant pris son sens que pour Romain Leuthold. Tout au bout du stade, face à son habituelle barre de hauteur, le grand athlète a franchi 1.95 – se rapprochant encore et toujours de la mythique 2.00 – mais … sans aucun concurrent. Concours quelque peu semblable à un entraînement, ceci n’a aucunement dérangé Romain qui semble très près de passer un symbole pour les adeptes de la discipline. Un peu moins seul sur le 300m (36″69), Romain a pu constater la vitesse fulgurante de l’ex-stadiste Charles Devantay (34″91) mais néanmoins savourer son chrono face à des sprinters tels qu’un certain Sylvain Rayroud

Pas si seul que ça, Nicolas Salvadé a remporté son 800m en 1’57″61, sérieusement talonné par Philippe Udriot (TRT Athlétisme Monthey). Ce qui fut plaisant à voir, c’est la détermination de notre « Nini » stadiste, lui qui avait dû céder sa place de meneur sur le 1000m de la Pontaise trois semaines auparavant. Il a montré que sa tactique de mener de bout en bout la course peut s’avérer payante, à voir désormais s’il peut la répéter. Chez les U18M ce sont les deux nouveaux protégés de Damien GiroudCorentin Sansonnens et Charles Flückiger – qui ont pu savourer leur premier concours de disque U18M (24.82 et 18.84). Encore jeunes, le coach technique va pouvoir les faire progresser dans cette discipline technique exigeante, leur faire prendre de la masse musculaire et les faire envoyer ces disques encore plus loin cette saison !

Un duo habituel…

On connaissait la paire ChristianSteve (Toussaint et Meystre) absents ce weekend, voici désormais la paire Steeve RyanVincent (Belinga et Enz) ! Cherchez l’un, trouvez l’autre. A la hauteur Vincent a égalé son PB de 1.55, tandis que Steeve a couru son 80m en 9″65 (PB et 2e meilleur chrono des séries) et sauté 6.08 à la longueur… PB aussi ! Histoire de rester égaux dans les records, Vincent est allé cueillir un PB au lancer du poids avec un joli jet à 10.35. Certes à des niveaux variables, les deux stadistes continuent de nous régaler avec des performances toujours plus réjouissantes. Autre membre de l’équipe de Kids Cup « bronzée » à la finale suisse, Gaspar Martinez-Aldama a couru 5 centièmes plus vite sur 80m (10″43) que lors du meeting Luc Killer à Montreux. On le sait, ces trois jeunes ont une envie et une motivation qui devrait encore les pousser plus loin pour la suite de la saison. Complétons encore cette brochette de trois par un 4e U16M : Rémy Rossier. Une fois encore, le jeune stadiste de 2003 a su gérer une course de 600m pas facile – une cadence effrénée – pour terminer 8e en 1’37″09 (et oui : PB aussi).

Mario et ses garçons, accrochez-vous !

U14 et U12, deux catégories qui, on le rappel (encore), sont entraînées sous la houlette de Papa Mario et de ses bras droits Martial Gottraux, Loïc Schaller et Simon Hollinger (oui il en a 3, je n’ai même pas la place de mentionner tous les autres). Habitué des hauts de classement, Keanu Simasotchi a démontré une fois encore son aisance. Aucun souci donc sur le 80mH remporté en 14″09, largement en tête, tout comme à la longueur (5.22 et nouveau PB). Petite surprise toutefois sur 80m, où le grand U14 s’est vu chiper le meilleur temps de 2 centièmes (8″26) par le haut-valaisan Lukas Mengis (LLT Oberwallis). A remettre pour la prochaine fois donc. Avec une malheureuse chute sur le 80mH, Bryan Pasquier s’est repris à la longueur et a sauté un demi-mètre plus loin que deux semaines auparavant à Montreux (4.65, PB). Il semblerait que les sauts sourient d’avantage que les haies à l’aîné des Pasquier, qui y montre de net signes d’aisance depuis l’ouverture de la saison.

Mentions également à Roméo Sansonnens qui a su jouer finement sur son 1000m – très serré – en terminant avec le 3e chrono en 3’22″09. Et oui, PB également ! Côté U12, comme chez les filles, les garçons ont très bien géré leurs disciplines en envoyant 11 PB et 4 SB dans les compteurs. Kallon Decitre a avalé le tartan avec un tel appétit qu’il a terminé son 60m en 8″64, la rage victorieuse (habituelle) dans les yeux, PB et grosse joie pour le tout jeune athlète. Situé hors du stade, le lancer de balle a également souri aux stadistes, Benjamin Haueter (U12M) terminant 1er avec un superbe jet de 36.14. Ce futur lanceur a dégoûté ses adversaires du jour avec brio.

Divers – anecdotes et brèves

Bon alorgtv- … si vous qskrkrffxx et sdfffdkkkxxx… Oui la sono du stade a une fois de plus fait parler d’elle. Mais que serait un meeting au Stade Pierre de Coubertin sans ce mythique grésillement et les annonces tronquées du speaker ? On espère que pour la suite la solution sera trouvée car bien que l’on adore le cachet que cela donne à nos meetings, les quelques suisse-alémaniques ont bien rit et ça, on aime moins. A noter également que la course canine a été remportée par un splendide Berger des Shetland dont l’absence de laisse a permis de battre le soft coat irish weaten terrier de la famille Gallay (si vous ne voyez pas à quoi cela ressemble, ce n’est pas grave). La mention « divers » va à Juliette Dutruy qui, blessée, a couru la veille le mille Gruyère en Appenzell (c’est loin en effet) se qualifiant pour la finale suisse (3’14) et qui a fait office de coach assistant, ratisseuse de sable, mangeuse de glace et pipelette d’élite : journée faste pour la jeune U16W !

Le mot de la fin revient au comité et ses membres qui ont exprimé leur plus chaleureux remerciements et une satisfaction hors-du-commun quant à l’état d’esprit des stadistes et de leur participation au meeting qui fut un franc succès !

 

Merci à vous tous. Sans vous je suis tout petit et les autres aussi. – Pierre-André « P-A » Badoux

Un grand merci à vous tous les jeunes, vous êtes une équipe formidable. Merci. – Fritz Burgener

Félicitations à tous : jeunes, moins jeunes, novices, expérimentés. Le meeting a été une réussite. Ambiance, relation, complémentarité ont été la base de cette magnifique journée. Copie à reproduire lors de nos deux prochaines organisations. Bravo et merci à tous, vive l’athlétisme ! – Guy Coudray

Merci pour cette belle journée d’athlétisme. Comme d’habitude bien organisée et orchestrée par un team, une équipe et des bénévoles. Merci à Loïc pour la grande logistique, à P.-A. et Fritz pour leur énorme engagement. Il y a des clubs qui nous envient pour notre qualité, esprit et ambiance. Vive le SLA et bonne semaine ! – Hans-Peter Guilbert

 

Bref, vous l’aurez compris : encore bravo, un immense merci et à tout bientôt pour la suite des aventures stadistes !

Max Cuenoud

 

Résultats

Laisser un commentaire