Mémorial Susanne Meier – Bâle

Depuis quelques années, quelques uns de nos athlètes ont pris l’habitude de consacrer les week-ends prolongés de l’Ascension et de Pentecôte à la pratique de leur sport favoris. Cette année n’a pas dérogé à la règle, bien au contraire. C’est une jolie petite délégation qui s’est rendue à Langenthal (voir article) la semaine passée lors du meeting de l’Ascension ainsi qu’à Zofingen (voir l’article) ce samedi du week-end de Pentecôte. Dernier rendez-vous de cette série, le 54ème mémorial Susanne Meier à Bâle. Là encore un joli groupe s’est retrouvé dans le bus du badminton club de Malley pour se rendre sur le stade de la Schützenmatte.

C’est sous une légère et fraîche petite pluie que la journée à commencé. La première athlète en lice était Debora Dell’Aquila au lancer du poids. Auteur d’un début de saison solide et très régulier avec plusieurs résultats au delà des 12 mètres, elle aimerai pouvoir approcher un peu plus sa meilleure marque. Elle réalise une nouvelle bonne performance avec 12m23. Encore une preuve de sa régularité mais la Sicilienne du Stade en veux plus, ça viendra!

S’en est suivit l’entrée sur 100 mètres de Steve Meystre et de Sylvain Rayroud. Pour ce dernier les temps son dur avec une blessure au pied qui l’embête depuis de nombreuses semaines et, surtout, une grosse crève qui l’obligea à tenir une bonne partie de sa course en apnée. Le résultat n’est pas là mais les circonstance son atténuante. Il renonça d’ailleurs à s’aligner sur 400 mètres haies quelques minutes plus tard. Steve quant à lui s’est bien débrouillé sur sa ligne droite. Déjà auteur de ses deux meilleures performances personnelles lors de ces deux premières courses de l’année, il améliore encore sa marque. Il termine malheureusement à 8 centièmes des minimas pour les championnats suisses en 11 »40. Pas très grave quand on sait qu’il est déjà qualifier pour 7 disciplines des championnats suisses !!

La journée continua avec le concours du marteau femmes. Élodie Menétrey, qui s’alignait pour la première fois de la saison sur sa discipline de prédilection, avait pour but de tester les effets des entraînements réalisés entre Lausanne et Yverdon, avec l’aide de Nicolas Verraires. Malgré la crispation d’un premier concours, elle réalise une performance solide. Elle termine à 31m65, soit les minimas pour les championnats suisses élites! Joli résultat, même si avec un peu plus de concentration son résultat aurait été meilleur (un petit stage chez les écoliers lui permettrai de sortir derrière le cercle…).

Pendant qu’Élodie jouait les équilibristes, une autre Stadiste jouait également avec les joies de la gravité. Adeline Aubourg s’alignait pour la première fois de sa carrière sur 400 mètres haies. Après de bonnes sensations sur 200 et 300, il s’agissait maintenant de trouver ses marques sur la « vrai » distance. Les choses auront été un peu plus compliquée qu’espérée et elle termine à 38 centièmes de son objectif, soit les minimas pour les championnats suisses élites. Ce n’est bien entendu que partie remise. Elle fit encore un 100 mètres un peu plus tard dans la journée mais les jambes n’étaient malheureusement plus au rendez-vous.

A cet instant ce sont les sauteur en hauteur, Romain Leuthold et Steve Meystre, ainsi que Debora Dell’Aquila pour son deuxième concours de poids qui se retrouvaient dans l’arène. Debora a continué sur sa « lancée » avec un nouveau concours à plus de 12m20. Toujours aussi régulière et toujours aussi frustrée. Un doigt un peu plus solide, un placement de pied un peu moins précipité, une épaule un petit peu retenue… Bref les détails qui pourraient lui faire obtenir la performance souhaitée sont nombreux, mais le travail est difficile pour obtenir quelques centimètres de plus. Demandez donc à Steve si la technique c’est facile… La hauteur devait être un bon test pour lui puisqu’il avait réalisé un concours blanc lors de son décathlon de Landquart. Tétanisé lors de son échauffement, il s’est petit à petit décontracté pour passer 1m85. Les choses reviennent et il pourra repartir sur de bonnes bases. Pendant ce temps, Romain passait sans trop de problèmes les 1m95, comme lors de la plupart de ses concours. Et comme lors de la plupart de ses concours il se casse les dents sur la barre des 2 mètres. A nouveau pour quelques millimètres. Ce n’est que partie remise et la joie quand il passera enfin cette barre n’en sera que plus grande!

Élodie Menétrey réalisait ensuite son deuxième concours de Marteau. Également intéressant avec beaucoup de travail technique sur les bras. Elle dépasse à nouveau facilement la barre des 30 mètres et confirme donc son niveau actuel. Bien entendu cela va aller beaucoup plus loin. A voir lors des prochains concours. Debora Dell’Aquila s’alignait aussi dans ce concours de marteau. Sans entraînement, l’objectif était de faire au mieux pour tenter de qualifier une équipe aux championnats suisses Team. Elle réalise un concours correct sous les correction de l’entraîneur des lancers du LC Brühl. Le potentiel est là, manque de l’entraînement.

Pendant ce temps les coureurs de 400 mètres se mettaient dans les blocs. A commencer par Baptiste Ulrich, l’entraîneur des demi-fondeurs. Première réelle compétition pour lui, cette course devait lui servir de tremplin pour la suite de la saison. Après quelques saisons difficiles, il souhaite changer d’état d’esprit pour arriver plus positif dans ses courses. Le travail commence à payer puisqu’il termine son tour de piste en 52 »25 soit une seconde de mieux que son seul 400 mètres de 2016. Il en a encore sous les pointes et ses prochaines courses seront intéressantes à regarder. Deuxième membre de ce couple de coureurs de 400 mètres, Léa Savoy voulait faire une performance solide lors de ce rendez-vous bâlois. Après deux courses correct, elle profita d’une concurrence à son niveau pour prendre un joli départ et se battre jusqu’au bout de la dernière ligne droite. 57 »78 ! Énorme satisfaction et très large sourire à l’annonce du résultat. Il s’agit là de la 4ème meilleure performance romande de la saison derrière des athlètes comme Sarah Atcho ou Fanette Humair. La saison est lancée, vivement la suite!

Pour terminer cette longue journée de compétition, nous avions nos trois coureurs de 800 mètres qui allait en découdre. Après une performance fabuleuse à Zofingen samedi, Nicolas Salvadé n’a pas eu l’occasion de faire un nouveau temps canon. Obligé de mener une course relativement lente du début à la fin il était compliqué d’aller puiser dans les ressources 48 heures après son exploit. Peu importe, le niveau est là et on le sait. Dans la même course Simon Hollinger n’a jamais vraiment trouvé son rythme. Il termine à quelques centième de sa meilleure performance personnelle mais vaut mieux que ça et le sait, le prochaine sera la bonne. La grosse performance sur la distance est venue de Maëlle Böhlen. Habituée au chronos qui ne reflètent pas son réel niveau, elle réussi enfin une course référence. Accrocheuse du début à la fin elle pulvérise son record personnel de plus de 2 secondes. Une superbe récompense pour cette athlète qui travaille beaucoup.

Pour l’anecdote, 4 athlètes sont montés sur le podium de ce meeting et on pu rapporter les fameux délicieux Läckerli à la maison (si il en restait dans la boîte). Nicolas gagne le 800 mètres, Romain et Steve font 2ème et 3ème en hauteur et Debora termine 2ème au poids.

La journée se termina par un long voyage de retour dans le bus du badminton et un petit arrêt au bord du lac de la Gruyère pour en mettre plein les yeux de la petite française. Une jolie journée avec de bonnes performances et une magnifique ambiance. Félicitons tous ces athlètes qui travaillent dur tout au long de l’année pour grappiller quelques centimètres ou quelques centièmes et qui donnent une magnifique image de notre sport et de notre club.

Un commentaire

Laisser un commentaire