Meystre à 14 secondes de l’exploit

Alors que les kids brillaient du côté de Payerne, d’autres athlètes s’alignaient ce weekend à Sainte-Croix et à Macolin. La première partie pour continuer la préparation indoor en vue des championnats suisses, la deuxième partie dans le cadre des championnats suisses multiples. Que ce soit lors du meeting Hauteur et Musique, dans le cadre du meeting du LA Bern ou pour les championnats suisses. Nous avons eu notre lot d’émotions, positives et négatives. Récit d’un weekend haut en couleur pour nos rouges et blancs.

Commençons tout d’abord notre périple à Sainte-Croix. 6ème édition du désormais célèbre meeting Hauteur et Musique. Deux de nos représentants s’y sont rendus. Le niveau étant particulièrement élevé, d’autres sauteurs du club ont tout simplement décidé de ne pas y participer. Dommage car le constat est général, le meeting perd un peu en participation chez les jeunes. Le niveau est clairement en hausse constante puisque le concours B 2018 est à la hauteur du concours A des débuts. Même le concours du matin s’est gagné à 2m05 chez les hommes, c’est dire!

Lucie Gilliéron était présente pour la première fois à Sainte-Croix, elle qui aime la neige, elle était servie. Les conditions particulières de se retrouver le centre de l’attention l’auront sans doute un peu déstabilisé. Elle effectue un concours très irrégulier. Beaucoup de sauts de réglages qui prouvent que nous sommes clairement en début de saison et que l’absence de concours à Aigle pèse pour les athlètes romands car elle n’est pas la seule dans cette situation. Mais malgré cela, Lucie effectue un bon concours avec un record indoor égalé et un record personnel frôlé. 1.45 à Macolin, 1.50 à Genève et 1.53 à Sainte-Croix, la saison évolue bien. Pour le deuxième de nos représentants, les choses ont tourné au cauchemar. Après un début de saison très régulier de Romain Leuthold, une douleur ressentie à l’entraînement jeudi et toujours présente l’empêchait de sauter. Il aura fallu un changement radical de marques pour réussi et s’élever un peu. Le saut à 1m90 réussi à l’échauffement sera sans suite. En effet, trois essais manqués à sa première barre du concours et c’est terminé. Rendez-vous mardi chez les docteur pour évaluer la situation et les suites à donner à la saison.

En ce samedi, une petite déléguation se déplacait à Macolin. Tout d’abord, parlon de LA grosse performance de la journée. Pendant que ses potes d’entraînement brillaient à Payerne, que son inséparable binôme bondissait à Sainte-Croix, Juliette Dutruy avait décidé de faire parler d’elle du côté des hauts de Bienne. Alignée sur 1000 mètres, c’est dans la première série, avec des fille valant jusqu’à 2’45, que Juliette allait pouvoir s’élancer. Et c’est dans ce contexte qu’elle réalise un chrono canon. 3:07.78!! C’est non seulement son record personnel indoor ET outdoor mais c’est surtout le record du club indoor femme, détenu depuis 2012 par Morgane Borel. C’est également la 6ème meilleure performance vaudoise de tous les temps. Pardonnez du peux! Enin ce chrono est le deuxième suisses de la saison chez les femmes U16. De quoi envisager de belles choses pour les prochains championnats suisses à Saint-Gall.

En cette même journée, Steve Meystre commençait son heptathlon dans le cadre des championnats suisses multiples. Pas de catégorie U23 pour lui puisque seule les catégorie Homme et Femme sont au menu de ces championnats. C’est donc avec les “grands” que Steve allait en découdre. 4 disciplines au programme de cette première journée. Le 60 mètres l’aura vu s’approcher à quelques centièmes de son meilleur temps réalisé deux semaines plus tôt. La longueur, sa discipline favorite, se met gentiment en place puisqu’il réalise un excellent 6m90. La découverte du poids de 7kg se passe aussi très bien puisqu’il améliore sa marque d’il y a deux semaines de près de 20 centimètres. Seul la hauteur ne s’est pas passé comme prévu mais le manque de travail technique se fait sentir. Fin de la première journée et Steve est à la 4ème place, à quelques points du podium. Tout reste ouvert pour la journée de Dimanche. Pendant ce temps, Steeve Ryan Belinga confirme sa bonne forme en approchant ses meilleures sauts à la longueur. Il faudra toutefois être plus régulier puisqu’il mord 4 essais sur les 6.

La journée de dimanche voyait d’autres athlètes du Stade se lancer dans l’arène. A commencer par Debora Dell’Aquila au lancer du poids. Rassurée il a dix jours lors du meeting du CAG en passant à nouveau les 12 mètres, ce nouveau concours montre que sa blessure aux ligaments de la cheville n’est pas encore totalement rétablie. Il faudra du travail pour arriver dans de bonnes condition aux championnats suisses. Même si le résultat n’est pas catastrophique, 11m98 n’est pas suffisant pour qu’elle se sente en confiance. Au vu du niveau physique, il suffira d’un peu de correction technique pour que les choses s’améliorent. Christian Toussaint s’alignait lui sur 60 mètres et en saut en longueur. En ce début de saison, si les exploits ne sont pas encore présents, la régularité est de mise. Bon signe pour arriver en forme lors des championnats suisses. Steeve Ryan Belinga s’alignait cette fois à la hauteur. Après avoir passé 1m95 en 6 appuis à Genève, il fallait trouver des marques afin de gagner en vitesse pour les prochains championnats. En l’absence de lieu d’entraînement, c’est en compétition qu’il faut faire ça. Une improvisation un peu stressante qui a débouché sur des marques bien adaptée. Malheureusement un peu de fatigue accumulée à l’échauffement l’aura empêché d’aller plus haut que 1m86. Il ne reste plus qu’a assimiler ces nouvelles marques.

Dans le cadre des championnats suisses multiples, Elodie Ménetrey, encore U20, s’alignait dans la catégorie Femme au côté des ténors de la discipline. Une magnifique expérience pour Elodie qui débute dans la discipline. Malheureusement il y a des journée qui ne se passent pas comme on le souhaiterai. Sa première discipline, le 60 mètres haies, tourna court. Après un premier faux-départ d’une concurrente, Elodie vola le second coup de pistolet. La sentence tomba, élimination et 0pts pour sa première discipline. Heureusement, Elodie a du caractère et sait relativiser les chose. Elle se relança au mieux à la hauteur pour battre son record personnel d’un centimètre en sautant une barre à 1m54. Malheureusement, ce nouvel élan aura été brisé lors du concours de poids. Le juge de concours n’a malheureusement pas vu l’impact de son deuxième essais qui était sans doute un record personnel. Il se fixa sur le deuxième impact. Résultat, 10m78 annoncé, soit plus d’un mètre de mieux que sa meilleure marque personnelle. Le dilemme se posait. Garder une marque fausse mais qui lui apportait des points ou demander un nouvel essais en annulant celui-là. Garder cette marque aurait eu un impact sur la suite de sa progression. En effet, courir après un record qui n’est pas le nôtre n’est pas une chose agréable. Après de nombreuses discussions, le jury la laissa lancer une 4ème fois, mais le mal était fait, Elodie n’étant plus dans son concours ne réussi pas à reproduire le même lancer. C’est là que les nerfs ont lâché, il fallait bien un peu laisser sortir les émotions. Il fallait pourtant se reprendre car la suite arrivait vite. Après un concours de longueur correct elle se lançait pour la première fois sur un 800 mètres. Je vous laisserai simplement lui demander ce qu’elle en a pensé si vous la croisez. Mais l’important n’est pas là. La grande famille des disciplines multiples a une nouvelle membre. Et les deux meilleures athlètes suisses de la discipline de tous les temps n’auront pas manqué de la féliciter également. Que de souvenirs!

Dans la même famille des multiples mais chez les hommes. Steve avait encore une journée pour achever son oeuvre. Il la débuta avec une course de haies absolument brillantes. Compact comme prévu, il avala les obstacle pour pulvériser sa meilleure marque déjà très bonne établie 15 jours plus tôt. Il enchaîna avec une autre performance de choix. Record personnel en saut à la percher et record du club en salle de la discipline, anciennement détenu par Patric Guilbert, son entraîneur, depuis 2008, battu de 10 centimètres. La journée se passait donc à merveille et Steve pouvait s’emparer de la troisième place provisoire. Seul hic, la dernière discipline, le 1000 mètres, n’est absolument pas sa meilleure amie. Après quelques savants calculs, il pouvait se permettre un retard maximum sur le 4ème au classement de maximum 11 secondes. Ce 4ème valant facilement moins de 2’50, l’entreprise allait se révéler très, trop compliquée pour Steve. Il ne démérite cependant absolument pas et termine son 1000 mètres sur les rotules. Il a tout donné et ses collègue l’ont remarqué. Félicité par les habitués, nul doute que Steve aura marqué les esprits lors de ces deux jours. Il termine à un peu moins de 140 points de la troisième place (envrion 14 secondes) mais s’empare du record du club de l’heptathlon en salle, lui aussi détenu depuis 2008 par son entraîneur.

Un weekend très chargé qui précède les deux dernière dates importantes de nos athlètes U16 et plus âgés. En effet, les prochaines échéances seront les championnats suisses jeunesses et élites. De gros rendez-vous qui verra une douzaine de nos athlètes représenter le club au plus haut niveau national.

Résultats de Samedi

Résultats de dimanche

Les statistiques stadistes

Laisser un commentaire