Sortie Bowling du groupe actif

[Par David Contini] Finalement nous y étions, après les bombardements de courriels envoyés par notre cher Coach, la sortie de groupe du Stade-Lausanne allait avoir lieu.

Bowling de Miami, 6 novembre 2010, 19h, les 31 athlètes sont pratiquement tous arrivés pour la fameuse sortie de groupe pizza-bowling de fin d’année. Bises, serrement de mains, tapes cordiales dans le dos, accolades, et poignées musclées, laissent déjà présager l’ambiance de la soirée. Mais avant la confrontation, le repas. Installés à l’étage dans la grande salle du fond, certains de nos athlètes, naïfs, s’asseyent à la table sourire aux lèvres, d’autres, déçus, car la bière leur est interdite ; et 3ème groupe, minoritaire, plus inquiet, espère que l’attente des pizzas ne sera pas aussi longue que l’année passée. Le dernier athlète n’a pas le temps de s’asseoir que les menus sont déjà sous le nez des stadistes. Lueur d’espoir. Commande passée : pizza pour la majorité, pâtes pour un groupe d’irréductibles. Moins de 30 minutes plus tard, les plats arrivent. Les conversations fusent dans tous les sens et les sujets de conversations sont variés. A la fin du repas heureusement, pour éviter de nous couper l’appétit, Damien, petit sourire sadique au coin des lèvres, nous produit une liste sur laquelle nos noms sont inscrits pour la « fameuse » course à travers Prilly qui aura lieu dans trois semaines. Une fois la nausée passée, l’heure fatidique approchait, il était 21h30 à l’horloge. A l’unisson, les gladiateurs se sont levés pour rentrer dans l’arène. La partie allait pouvoir commencer.

A ce moment, trois types de joueurs se profilent. Le joueur « casual », soit celui qui s’apprête à tirer sa boule dans un esprit candide et collégial, sans aspirer à la lutte, pour son bonheur et celui de ses petits camarades. Le joueur « neurasthénico-parano-anxieux », qui a déjà fini dernier l’année passée, et espère réaliser un score correct au minimum, bien qu’au plus profond de lui,  il brûle de cette soif de vaincre et de montrer à tous que oui, lui aussi sait lancer la boule, et que quand bien même il a fini dernier l’année dernière, il sait qu’…. Bref, vous aurez probablement reconnu ici votre fidèle serviteur (et Loïc, à la rigueur). Il reste dès lors le troisième type de joueur que l’on peut nommer « le bagarreur » ; celui qui est venu jusqu’ici, dans cette commune vaudoise, au chemin du Tennis 3, 1026 Echandens, dans la volonté de défier ses adversaires. Oui, lui qui s’est entrainé depuis des semaines grâce à l’offre du lundi et du dimanche soir permettant de jouer pour 20 francs à volonté. C’est encore lui qui s’est exercé sur sa Nintendo Wii® jusqu’à battre sa petite sœur les yeux fermés, lui qui est venu parier une tournée de bière bien fraiche pour désaltérer son gosier, et d’une pierre deux coups, triompher pour la gloire ! Mais plus que tout, pour rendre sa grande-tante Agathe fière de lui.

La partie débute. Les tendances se confirment. Le « casual » lance sa boule en rigolant, sans même regarder où elle termine, même si il lui arrive de poser un Strike et de finir avec un score plus que raisonnable. Le « neurasthénico-parano-anxieux » est largué. Dans un dernier élan de désespoir, qui sera vain (mais ça il ne le sait pas encore) tente de consulter www.strike.com sur son Iphone® pour trouver le parfait lâché de boule et la trajectoire magique qui le conduira à la victoire. A moins que ce ne soit uniquement pour se rassurer et se dire qu’il aura accompli son boulot, en étudiant le bowling avant de venir. Dans tous les cas, sa cause est perdue. Pendant ce pathétique moment de dépit, le « bagarreur » rit aux éclats. Le Champion n’aura fait qu’une bouchée de ses congénères et se réjouit déjà de l’année prochaine.

Les athlètes sortent de cet endroit, lieu de misère pour certains, de bonheur pour d’autres. Après quelques poignées musclées, accolades, tapes cordiales dans le dos, serrement de mains, et bises, chacun va poursuivre son chemin en ayant encore l’image de cette belle soirée trottant dans la tête de tous nos joueurs. Le Coach s’adresse une dernière fois à ses athlètes chéris en leur souhaitant un bon retour chez eux, et en espérant trouver autant d’athlètes sur nos stades qu’il y en a eu ce soir. Vous l’aurez compris, la soirée fût riche en événements, mais il est maintenant temps de se séparer. Les plus jeunes, et même des vieux, rentrent rejoindre leur lit douillet, préparés par maman pour les plus chanceux. Pour les autres, la nuit sera encore longue…

Classment individuel
Rang Nom Prénom Piste Score
1 Lazazzero Claudio 19 309
2 Jordan Benoît 17 272
3 Méchaussie Elfie 20 271
4 Erard David 19 259
4 Munier Alexandre 19 259
6 Menétrey Maxence 17 256
7 Badoux Benjamin 21 242
8 Giroud Damien 20 238
9 Bardet Sophie 19 236
10 Rayroud Sylvain 21 234
11 Contini Nicolas 20 228
12 Mayoraz Lauren 18 219
13 Dumas Loïc 17 213
14 Dell’Aquila Debora 20 202
15 Guilbert Patric 19 198
16 Gliottone Laura 20 191
17 Schaller Loïc 21 189
18 Hannema Gwen 19 187
18 Collin Nicolas 21 187
18 Cuénoud Max 17 187
21 Danail Florian 21 182
22 Savoy Léa 18 182
23 Jordan David 21 177
24 Borel Morgane 18 176
25 Thomet Samantha 18 174
26 Thiébaud Anne 18 165
27 Nemethy Camille 18 141
28 Contini David 20 137
28 Rubichon Matthias 17 137
30 Erard Floriane 19 135
31 Salvadé Nicolas 17 112

6 thoughts on “Sortie Bowling du groupe actif

  1. Ah comme cet article me fait regretter d’avoir manqué ça ! J’aurais à coup sûr été en compétition avec les 5 derniers, étant sans aucun doute dans la catégorie “casual rigolard” ! Bon, ma semaine de thalasso était bien aussi, avec mes frangines, on a bien rigolé également, mais j’aurais quand même bien voulu être avec vous – ce sera pour la prochaine !
    En tout cas, bravo à tout le groupe pour la participation, ce genre de sortie permet de renforcer l’esprit de club. Et merci à Damien pour l’organisation, qui n’a pas été sans mal !

  2. Les 5 derniers, on est plutôt dans les neurrasthénico-parano-anxieux je crois 🙂

    P.S. pour le Coach: pourquoi tu m’as cité dans les 3 derniers samedi soir, alors qu’en fait, je vois que je suis dans les 4 derniers, et pas les 3. On m’aurait menti? La fourberie n’a plus de limite… 😉

  3. Merci David pour l’article.

    Tout d’habord un grand merci à notre coach adoré pour cette magnifique soirée qui pour certains irréductibles c’est finit au Tacos. A noté que tout le monde à eu peur en allant au Tacos en passant devant le Mad pour sa soirée Hallowen…

    On a eu droit à un concert très “Rock” durant l’abreuvage. Nico désolé de ne pas avoir trinqué une bière avec toi, je suis un irréductible “non buveur d’alcool”.

    Pour la soirée Bowling force est de remarqué que Damien à regroupé une équipe très relevé dans le groupe 19… Claudio étant au taquet et le Coach à réussi à l’enrager d’un pied magique 🙂

    Max m’a dit être déçu de ne pas me voir sur le podium après ma victoire de l’année passé. La dernière fois ayant fait du bowling était la sortie du club je suis quand même content de ma 4ème place sur 31, la même position que mon fils lors de sa course du jour à Vevey sur 31 coureurs également, on se tient les coudes dans la Famille :-). A noté un phénomène qui ne m’est encore jamais arrivé je crois c’est de faire plus de Strike que de Spare. Moi qui suit un spécialiste du Spare car toujours une quille qui ne veut pas se faire déguiller…

    Ce fut donc une très bonne journée et soirée pour moi. Vive l’athétisme et le Stade Lausanne.

  4. Bravo à toutes et à tous. je serai bien venu comme” renquilleur” (encore un job qui n’existe plus)
    A part ça, une toute petite remarque (désobligeante) Il me semble que vous êtes plus nombreux à la soirée pizza-quilles qu’aux entraînements. Me tromperai-je ?
    Alors, on se bouge. Et que sa saute. Une deux. Une deux. etc.
    Votre président

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.